Contemporain - Romance - Chicklit

La demi pensionnaire / Didier Van Cauwelaert

img_20170217_090540_640Edition : Le livre de poche

Année : 2007 (réédition)

Pages : 219

Prix : 6.10

Résumé :

Que faire lorsqu’on tombe amoureux d’une jeune femme au cours d’un déjeuner, et qu’on découvre au dessert qu’elle se déplace en fauteuil roulant ? Hélène est Lion ascendant Lion, championne de voltige aérienne. C’est la fille la plus sexy, la plus joyeuse et la moins facile que Thomas ait jamais rencontrée… Arraché à sa routine, malmené, envoûté par cette « demi-pensionnaire » qui l’initie à la vraie liberté, il comprendra au bout du compte que c’est lui qui vivait comme un infirme. Et qu’une femme assise, parfois, peut aider un homme à se relever.

Mon avis

Je connaissais l’auteur uniquement de nom et ce livre mettais inconnu, mais quand j’ai rencontré l’auteur au salon du livre de Nice j’ai été attiré par le résumé et je me le suis procurée dédicacé ;).

Thomas est un homme tout ce qui y a de plus banale, il à sa routine et son train train quotidien, il est toujours à l’heure à son travail et sa vie est sans histoire. Jusqu’au jour où il rencontre une vieille dame connue de ses supérieurs, elle l’invite à manger et lui demande de se faire passer pour quelqu’un d’autre en échange d’un gros chèque.. Il accepte et à partir de là sa vie va être chamboulée.

Même si l’histoire est un peu exagérée et rocambolesque, j’ai apprécié ma lecture. En effet le lien qui se tisse entre Hélène et Thomas évolue rapidement, l’auteur arrive à nous dégager des sentiments profond vis à vis de l’amour dans tout les sens du terme, sans trop en rajouter. De plus j’ai apprécié qu’à aucun moment nous ressentions de la pitié pour Hélène qui est en fauteuil roulant et qui à tout perdu, au contraire elle est pétillante, forte et ne s’apitoie jamais sur son sors, j’ai beaucoup aimé son caractère .

Ce livre n’est pas qu’une romance bien au contraire, Hélène et Thomas vont être confronter à des choix et des obstacles, et c’est à partir de ce moment que je me suis attachée aux personnages, en effet je les ai trouvé touchants dans leur manière de vouloir régler le problème existant, surtout que ce problème est un fait qui arrive régulièrement dans certaines vies ( je travail en gérontologie je sais de quoi de parle ;)) et qui me met hors de moi.

La fin,  même si il fallait y penser est un peu tiré par les cheveux et casse le coté vrai du roman, ce que je déplore.

En conclusion une lecture agréable et touchante qui se lit rapidement du fait de son nombre de pages ( 219), avec laquelle j’ai passé un bon moment, mais ce n’est pas le livre de l’année, je pense même qu’il sera vite oublié .  Pourtant je garderai en mémoire ce que l’auteur à voulu mettre en avant c’est à dire qu’avec de l’envie et de la force qu’importe son état nous pouvons réussir ce que nous entreprenons.

Ma note : 15/20

Publicités

3 commentaires sur “La demi pensionnaire / Didier Van Cauwelaert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s