Thriller - Policier - Horreur

Celle qui pleurait sous l’eau / Niko Tackian

IMG_20200219_191442_435
Entrer une légende

Éditions : Calmann-Lévy

Date de parution : 2 janvier 2020

Pages : 250

Résumé :

Aujourd’hui, Clara n’est plus qu’un dossier sur le bureau de Tomar Khan. On vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art Déco d’une piscine parisienne. Le suicide paraît évident.

Tomar est prêt à fermer le dossier, d’autant qu’il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui. Mais Rhonda,son adjointe, peut comprendre pourquoi une jeune femme aussi lumineuse et passionnée en est venue à mettre fin à ses jours. Elle sent une présence derrière ce geste.

Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu’à la source de la souffrance de Clara. Il lui faudra beaucoup de ténacité – et l’appui de Tomar – pour venir à bout de cette enquête bouleversante.

Mon avis :

Chaque année c’est avec plaisir que je me plonge dans le dernier roman de Niko Tackian. Je lis peu ce genre de lecture pourtant j’adore l’écriture de Niko Tackian et surtout toute la mise en scène qui met à chaque fois dans ces histoires.

Avant de commencer il faut savoir que ce roman et le 3e tome de la série Thomar Khan en effet il y a une ligne conductrice dans chacun de ces livres et si vous commencez par celui là vous risquez de perdre des informations et de ne pas tout comprendre.

Dans ce roman nous allons plonger au cœur de deux enquêtes différentes et c’est une chose que j’ai beaucoup apprécié car cela fait deux fois plus de suspense. Et puis ces deux investigations sont vraiment bien menées et amenées

Par ailleurs j’ai aimé que tout ne repose pas que sur les épaules du personnage principal et que l’auteur donne aussi sa chance à Rhonda de nous prouver de quoi elle est capable, et surtout de pas en faire trop.

De plus l’auteur prend parti pris pour les femmes et met en avant les feminicides de façon subtile. J’ai vraiment aimé la mise en place du récit et l’emboîtement des faits qui sont bien liées.

Par contre je regrette les quelques longueurs qui s’insinuent dans le texte malgré les peu de pages que ce roman contient. Et la froideur des personnages qui font que malgré 3 tome je n’arrive toujours pas à les apprécier pleinement.

En conclusion une lecture addictive que j’ai lu en une après-midi et que j’ai vraiment apprécié malgré les quelques longueurs. L’enquête est bien mené et les sujets sous-jacents sont mise en lumière de façon très subtil et très forte.

Ma note : 16/20