Témoignage

Vous n’aurez pas ma haine / Antoine Leris

IMG_20200216_195904_812

Editions : Le livre de poche

Date de parution : 4 janvier 2017

Pages : 128

Résumé :

Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre dernier assassinée au Bataclan. Alors que le pays était endeuillé, à la recherche de mots pour dire l’horreur, il publiait sur les réseaux sociaux une lettre destinée aux terroristes intitulée Vous n’aurez pas ma haine. Dans celle-ci, il promettait à ces « âmes mortes » de ne pas leur accorder sa haine ni celle de leur fils de dix-sept mois, Melvil. Son message fait le tour du monde. Accablé par la perte, Antoine Leiris, journaliste de 34 ans, n’a qu’une arme : sa plume. L’horreur, le manque et le deuil ont bouleversé sa vie. Mais, à l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre, il nous dit que malgré tout, la vie doit continuer. C’est ce quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre dans ce témoignage poignant.

Mon avis :

Ce livre est dans ma pile à lire depuis sa sortie en format poche j’avais découvert le témoignage de cet homme dans de nombreuses émissions qui avait lu lieu à l’époque de ce drame. Je m’étais promis d’acheter ce livre parce que je voulais absolument le lire pour connaitre ceque renfermer ces lignes.

Et puis quand j’ai lu entre mes mains je n’ai plus ressenti la force de le lire je savais que j’allais être bouleversé que ça allait me prendre aux tripes et donc je l’ai laissé traîner dans ma pile à lire. Mais un boulot je me suis dit non je vais le dire je l’ai pris je l’ai lu en une heure et demie et c’était beau, c’était frais, c’était poétique.

Pourtant il parle d’un drame, de sa tristesse, des choses qui ne pourront plus jamais existé. Mais l’auteur le fait avec tellement de douceur et de brio je ne sais pas comment il peut avoir autant de paix en lui avec ce qui est arrivé.

Bien évidemment il parle avec ces mots il parle de sa colère de son incompréhension, il parle surtout et aussi de son fils comment faire grandir un fils sans sa maman? Comment faire en sorte qu’ils n’oublie pas sa mère qu’il a à peine connu ? Ce texte est magnifique il est poignant il est beau bien évidemment que j’ai pleuré parce que j’ai fait des transferts, à cette époque-là mon fils avait le même âge que son fils et j’imagine la peine de cet homme.

Par ailleur ce roman est rempli d’amour rempli de beauté c’est un vrai coup de cœur parce que je ne pensais pas du tout qu’en parlant de terrorisme et de drame un homme puisse faire un roman si beau et si touchant.

C’est vrai je répète beaucoup le mot beauté ou beau mais c’est vraiment ça c’est un beau livre bien amené bien fait. On sent tout l’émotion de cet homme qui a souffert et qui souffre encore actuellement ; mais il a eu la force pour son fils d’essayer de surmonter tout ça.

Bien évidemment il ne se cache pas qu’il souffre, qu’il arrive pas à tout gérer ce n’est pas un Dieu mais l’écriture est posé réfléchi et j’ai trouvé que ce texte était magnifique.

Après dans ce roman l’auteur va à l’essentiel il n’y a pas de longue description ou de choses inutiles il va à ce qui est pour lui le plus important et c’est ça qui fait que ça là nous touche encore plus car on est dans sa tête dans ses sentiments.

En conclusion une lecture qui ne nous laisse pas indifférente qui forcément va nous briser notre petit cœur. Mais rien que pour ce témoignage en douceur en beauté il faut absolument le lire j’en ai dans le respect pour cet homme et sa vision des choses bravo.

Ma note : 18/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s