Contemporain - Romance - Chicklit

J’ai tué papa / Mélanie Richolz

IMG_20170405_164949_330Edition : Slatkine et compagnie

Année première édition  : 2015

Pages :  108

Prix : 12 euros

Résumé : 

Antoine a 12 ans, aime les dinosaures et est autiste. Un matin, alors que son père doit être hospitalisé, le garçon nous raconte sa perception de l’événement, et celle du monde tel qu’il le ressent dans sa vie quotidienne. Dans ce roman à trois voix, son père et sa mère nous font eux aussi partager leur vision de cette tragique histoire, et des difficultés qu’ils rencontrent depuis la naissance d’Antoine.

Mon avis :

Petit livre de 108 pages mais très intense en émotion.

Alors que le père d’Antoine doit être hospitalisé d’urgence pour une raison non précisé, Antoine lui va nous livrer ses ressentis face à cette épreuve et ce monde dont il ne comprend pas tout les rouages. En parallèle de son témoignages nous avons également des petits chapitres où la mère et le père nous partages leurs vécus face à l’autisme.

J’ai beaucoup apprécié cette lecture que j’ai trouvé très touchante, voir la vie à travers les yeux d’Antoine nous permet de mieux comprendre l’autisme et le comportement qui en est lié. Mais l’auteur ne fait pas que ça elle met en avant également la dureté de la vie scolaire pour un enfant autiste avec ses rejets et ses moqueries.

Puis par parcimonie en nous faisant part de leur souvenir, l’auteur nous confronte aux parents et à leurs réactions face à cette maladie qu’ils ont eux aussi appris à comprendre.

Et même si il n’est pas toujours facile de comprendre les réactions des uns et des autres surement car nous ne somme pas de leur situation j’ai trouvé que l’histoire été pas du tout mélodrame, l’auteur ne cherche pas à ce que nous ayons de la pitié pour ce jeune garçon mais plutôt nous faire comprendre cette maladie afin de changer les préjugés.

Je regrette néanmoins le manque de profondeurs, en effet l’auteur nous dévoile les grandes lignes de la maladie sans rentrer totalement dans le sujet, de plus j’aurai aimé avoir un peu plus le ressentie des parents , mais en 108 pages c’est compliqué, 50 pages de plus et ça aurai été parfait .

En conclusion un roman avec un sujet fort et intéressant qui part l’écriture fluide et légère peux convenir à un public très large. Et même si ce livre n’est pas fait pour nous faire pleureur, la fin est tellement touchante que les larmes sont sortie toutes seules.

Je vous conseil qui sera vous touchez, et qui mérite d’être plus connue .

Ma note : 17/20

Publicités

2 commentaires sur “J’ai tué papa / Mélanie Richolz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s