Jeunesse - contes - livre enfant·Thriller - Policier - Horreur

Night School tome 2 : C.J. Daugherty

20170428_115120Édition : Robert Laffont Collection R

Année : 2012

Pages : 398

Résumé :

Humiliée de devoir la vie sauve à d’autres qu’elle-même, Allie Sheridan finit par rejoindre en automne les rangs de la très sélective Night School. Commence alors le véritable apprentissage aux côtés du troublant Carter et du sulfureux Sylvain…
La société secrète combine cours de self-défense aux cadences infernales et entraînement à la survie digne des commandos d’élite. À Cimmeria, les pensionnaires doivent s’exercer à vivre comme les impitoyables personnages de pouvoir qu’ils sont appelés à devenir : politiciens de haute volée, PDG de multinationales ou conseillers de l’ombre.
Et le message de la Night School est clair : pour pouvoir dominer le monde, il faut renoncer à toute vie privée et se dévouer corps et âme à l’Organisation. Mais que faire quand l’amour et la mort s’invitent au bal des menteurs ?

Mon avis :

J’ai lu le tome 1 il y a un peu plus de un an, ayant apprécié ma lecture j’ai voulu continuer cette saga. Lire la suite « Night School tome 2 : C.J. Daugherty »

Contemporain - Romance - Chicklit·Jeunesse - contes - livre enfant

Audrey retrouvée / Sophie Kinsella

IMG_20170215_174648_629Edition :  Pocket Jeunesse

Année : 2016

Pages : 299

Prix : 17.50 euros / 12.99 euros en ebook

Résumé

Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres. Ça, c’était avant.
Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie d’un œil nouveau : celui de la caméra.
Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d’une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde…

Mon avis

Comme beaucoup de lecteurs je connaissais Sophie Kinsella grâce à sa saga « L’accro du shopping », dont j’ai lu les 4 premiers tomes et que j’avais beaucoup aimé. J’ai donc voulu découvrir l’auteur dans un style différent.

Lire la suite « Audrey retrouvée / Sophie Kinsella »

Jeunesse - contes - livre enfant

Ma vie extraordinaire / Johan Unenge

img_20170129_213302_998Edition : Bayard

Année : 2013

Pages : 256

Prix :

Résumé :

Comme beaucoup d’adolescents, Mattias ne sait pas trop où il en est. Il passe sont temps libre à jouer à un jeu vidéo très violent, avec son meilleur ami. Il est amoureux d’Alva, mais elle semble proche d’Albin, un garçon populaire et ouvertement xénophobe. Le père de Mattias est policier et doit faire face à des agressions contre des immigrés. Quand l’unique usine de la ville ferme, de nombreux habitants se retrouvent au chômage. La communauté s’échauffe de plus en plus contre les étrangers, et de véritables chasses à l’homme sont organisées. Mattias se sent à peine concerné par ces événements car il ne pense qu’à Alva. Mais un jour, un jeune noir frappe à sa porte, en disant ces simples mots : « please, help me… ».

Mon avis

Je n’avais jamais entendu parler de ce livre, jusqu’au jour où une booktubeuse en à parler ( je ne me souviens plus qui sait..) et quand je l’ai entendu donner son avis je me suis dit je veux lire ce livre.

Ce roman est un mélange entre un roman et une bande dessinée, en alternance tout le long du livre, une forme de lecture que j’ai bien apprécié cela permet une fluidité de lecture.

L’histoire traite de l’immigration et du racisme, Matthias à sa petit vie il aime le basket, les jeux vidéos et Alva.., tout le reste il s’en moque, mais un jour un garçon étranger de son âge qui veux échapper aux villageois va toquer à sa porte.

J’ai trouvé ce livre assez réel et d’actualité, l’auteur arrive à mettre en avant la haine que la majorité des villageois ont envers les étrangers, une haine qu’ils ont par peur de l’inconnu mais aussi car leur vie est devenue dure et ils leurs faut des fautifs. Lire la suite « Ma vie extraordinaire / Johan Unenge »

Jeunesse - contes - livre enfant

Le pays des contes T2 : Le retour de l’enchanteresse / Chris Colfer

20170221_123903Edition : Michel Lafon

Année : 214

Pages : 518

Prix : 16.95 ou 7 euros  en poche

Résumé :

Le Pays des contes n’est plus l’endroit enchanté qu’Alex et Conner ont visité il y a un an. Le monde féerique vit désormais dans la peur : l’Enchanteresse maléfique est de retour ! Lorsque ses mauvais sorts atteignent la Terre et que leur mère est enlevée, les jumeaux doivent retourner au Pays des contes.
Aidés du Petit Chaperon rouge, des bandits Jack et Boucle d’or ainsi que du prince Grenouille, ils se lancent à la recherche de la seule arme capable de vaincre la terrible magicienne.

Mon avis

J’ai lu le tome 1 en décembre 2015 et j’ai voulu réitérer en lisant le tome 2 durant les fêtes. (Oui ma chronique est super en retard ;))

Dans cette suite, nos jumeaux vont devoir ce mettre en danger pour sauver le pays des contes mais aussi une personne qui leur est chère…

Autant avec le tome 1 je me suis plongée dans cette lecture facilement et j’ai dévoré le roman, autant avec celui ci j’ai pris presque 2 semaines pour lire 136 pages ( très précis mais je m’en souviens très bien car j’ai hésité à l’abandonner). Mais durant cette période beaucoup de blogueurs et booktubeurs avait eu le même avis que moi et l’avait lu et beaucoup aimé, donc j’ai insisté et au finale au bout de 180 pages tout c’est débloqué et j’ai dévoré le reste du livre . Lire la suite « Le pays des contes T2 : Le retour de l’enchanteresse / Chris Colfer »

Jeunesse - contes - livre enfant

Cerise Griotte / Benjamin Lacombe

couv57353148.jpg

Édition : Seuil

Année : 2006

Pages : 30

Résumé :

Cerise vit seule avec son papa et n’a pas d’amis en dehors des livres. Le seul enfant qui l’intéresse, c’est Angelo mais elle n’ose pas l’aborder. Elle se prend d’amitié pour une petite chienne shar-pei et aimerait que ses propriétaires ne viennent jamais la chercher à la fourrière dont son papa s’occupe.

Mon avis :

J’aime beaucoup Benjamin Lacombe, et je souhaite découvrir tout ces livres, donc quand je l’ai vue à la médiathèque je n’ai pas su résister.

Ce livre est assez fin avec ses 30 pages et ses jolies illustrations la lecture est rapide ce qui m’a permis d’en faire profiter mon fils en lui racontant le soir avant de dormir. En effet l’histoire est très jeunesse mais mignonne.

Cerise est une petite fille attachante à qui j’ai eu envie de faire des câlins et de devenir son amie, en effet l’auteur arrive bien à nous retranscrire sa peine et son chagrin du à sa solitude.

Quand aux illustrations elles sont très jolie mais pas aussi bien abordé que pour d’autres albums, comme les plus récent type Marie Antoinette.

En conclusion un jolie petite histoire qui sera ravir les plus jeunes, et que je vous conseils de découvrir.

Ma note : 3.75/5

Jeunesse - contes - livre enfant

Tant que nous sommes vivants / Anne Laure Bondoux

couv39622260Édition : Gallimard

Année : 2014

Pages : 298

Résumé :

Nous avions connu des siècles de grandeur, de fortune et de pouvoir. Des temps héroïques où nos usines produisaient à plein régime, et où nos richesses débordaient de nos maisons.
Mais un jour, les vents tournèrent, emportant avec eux nos anciennes gloires. Une époque nouvelle commença. Sans rêve, sans désir.
Nous ne vivions plus qu’à moitié, lorsque Bo entra, un matin d’hiver, dans la salle des machines. »

Folle amoureuse de Bo, l’étranger, Hama est contrainte de fuir avec lui. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus. Leur amour survivra-t-il à cette épreuve ? Parviendront-ils un jour à trouver leur place dans ce monde ?

Mon avis :

Il va être dure de vous retranscrire mon avis, car encore maintenant je ne sais pas trop si j’ai aimé ou pas.

       Ce roman est une dystopie jeunesse, nous sommes à une époque où les gens ont du mal à vivre, ils manquent d’argent car il n’y a plus de travail. Plus personne n’est heureux. Seul quelques uns ont la chance de travailler dans la seul usine qui reste. Bo et Hama en font partie il sont heureux et amoureux, mais un jour un drame survient, et la faute se retourne contre l’étranger Bo, les amoureux seront contraint de quitter la ville et de commencer une autre histoire..

           J’ai beaucoup aimé le début du roman, on fait la connaissance de nos 2 personnages, et de leur environnement, tout est bien décrit et permet de vite rentrer dans l’histoire. L’auteur retranscrit aussi la peur des gens et cette automatisme à tout rejeter sur la faute de l’étranger, au lieu de se remettre en question , une partie que j’ai bien apprécié .

Mais quand il sont obliger de partir, le livre prend une autre tournure et de dystopie on passe plutôt à un conte. Nous suivons Bo et Hama à travers leurs péripéties, ce moment la j’ai assez apprécié mais j’ai été dérouté par le changement de style, et le coté jeunesse qui en est ressortie. Puis ce qui m’a le plus perturbé et que j’ai le moins aimé et la fin ( les 70/80 dernières pages) car je n’ai pas tout compris et j’ai été triste de voir la tournure qu’avait pris les choses.

         En conclusion une lecture agréable mais déroutante, je n’arrive pas à voir où l’auteur à voulu nous emmener ce qui me laisse perplexe et ne me permet pas vous donner un avis trancher.

Pourtant écriture est très très belle et permet une lecture fluide et rapide.

Ma note : 4/5

 

Citations :

Croyant que le malheur trouvé sa cause au dehors, nous avions entrepris de nous en protéger en nous repliant sur nous même tel des escargots apeurés. Ce que nous ignorions c’est que le poison n’était pas dehors. Il était en nous, à l’intérieur de la coquille.

Jeunesse - contes - livre enfant

Rossignol / Benjamin Lacombe et Sébastien Perez

couv7345250Édition : Seuil

Année : 2011

Pages : 40

Résumé :

Chaque matin, de petits papiers glissés aux quatre coins du manoir agitent la colonie.
Un à un, les enfants sont les sujets de ces mots que leur intendant, Monsieur Jacques, assemble.
Commence alors une véritable quête pour en découvrir l’auteur, qui semble si bien les connaître.
Dans un univers années 50, un garçon timide et invisible aux yeux de tous, tente à sa manière
de se dévoiler et de trouver sa place parmi ses camarades…

 

Mon avis :

Je continue dans ma découverte de Benjamin Lacombe grâce à mes emprunts médiathèque, et je ne suis pas la seul à en profiter car mon fils en profite aussi vue que je lui raconte le soir ;).

                    Mais qui donc sème des petits mots et dans quel intérêt ?

J’ai beaucoup appréciée l’histoire, tout d’abord pour son ambiance année 50 mais aussi car c’est tout doux, touchant et très jolie. L’écriture est poétique, et la morale est bien amené et réfléchie.

Quand aux illustrations on reconnait immédiatement le travail de Benjamin Lacombe, avec ses personnages particuliers, de plus les couleurs sont un peu vieilli pour être encore mieux plongé dans les années 50. L’objet livre es aussi bien travaillé avec ses rabats qui apparaissent à certains moments.

En conclusion un album jeunesse très agréable avec une belle morale comme je les aimes, qui ravira les petits et les grands 🙂

Ma note :  16/20

Jeunesse - contes - livre enfant

Adèle et les noces de la Reine Margot / Silène Edgar

couv1136197Édition : Castelmore

Pages : 285

Année : 2015

Résumé :

Entre 2015 et 1572, Adèle doit choisir ! Adèle en a marre de ses parents, qui ne comprennent jamais rien. Au collège, elle préfère passer du temps avec ses copines qu’étudier. Aussi, quand elle apprend qu’elle doit lire un livre en entier pendant les vacances, c’est une véritable punition… Mais dans ses rêves, la nuit, l’impossible se produit ! Adèle est à la Cour, au XVIe siècle, au milieu des personnages de La Reine Margot ! Elle rencontre même un beau jeune homme… Ce qu’Adèle vit en 1572 vaut-il la peine de sacrifier ses amis et sa famille de 2015 ?

 Mon avis :

J’ai lu en début d’année le livre 14/14 de la même auteur ayant bien apprécié j’ai voulu continuer à découvrir la plume de Silène Edgard.

On fait la connaissance d’ Adèle une jeune fille qui se sent seul depuis le décès de sa grand mère personne ne l’écoute et ces notes chute. Son professeur de Français lui donne un devoir qu’elle décide de faire. Ce devoir va changer un peu sa vie.

J’ai beaucoup aimé le personne de Adèle qui est une petit fille adorable mais en pleine souffrance, de ce fait je me suis beaucoup attaché à elle . On la suit en 2015 puis on plonge avec elle en 1572 lors des noces de la reine Margot. Les 2 périodes sont très intéressante à suivre car les problèmes de Adèle sont différents mais tout aussi important. De plus j’ai trouvé que la partie en 1572 à un coté addictif, car j’ai vraiment voulu savoir si elle allée arriver à son objectif ou non .

L’écriture est fluide et permet une lecture rapide, même si ce livre est destiné à un public jeune ( 8-12ans) il peux ce lire à tout âge.

Mon seul reproche et qu’on ne parle pas beaucoup de la reine Margot alors que c’est le titre…. Quand au livre du même titre de Alexandre Dumas il est peu exploité on à quelques passage mais sans plus.

En conclusion un livre pour les plus jeune mais qui ne m’a pas empêcher de passer un agréable moment, je regrette néanmoins que le sujet principale qui est mis en avant dans le titre soit assez superflue.

Ma note : 3.75/5