Contemporain - Romance - Chicklit

Ni terre ni mer / Anne Von Canal

IMG_20170408_094422_561Edition : Slatkine & compagnie

Année : 2016

Pages : 248

Prix : 18 euros

Résumé :

« Il pensa à Pelle, au muret du cimetière, à Frida, à la porte grinçante du grenier, il pensa à l’horloge de l’entrée, aux craquements du parquet l’été et à l’odeur des sièges en cuir de la bibliothèque. Trois secondes lui suffirent pour faire ses adieux à ce qui lui semblait important. »
Tout attendre et tout laisser, partir, revenir, toujours recommencer. Combien de fois Laurits Simonsen peut-il refaire sa vie ?
Roman virtuose de l’Allemande Anne von Canal, Ni terre ni mer déroule et découvre les ressacs d’une existence ballottée par les bonheurs suaves du quotidien et la banalité d’un drame.

Mon avis :

Une histoire de deuil toute en poésie, bravo à l’auteur..

Originaire de Stockholm Laurits passe sa vie à faire du piano sur différents bateaux de croisière, une fois à Venise, une autre fois à Tunis, il refuse de se poser et d’avoir une vie stable,  il préfère vivre entre terre et mer, mais pourquoi ? Nous l’apprenons au fur et à mesure jusqu’à la révélation finale qui ne fut pas une surprise mais qui à su toute fois m’émouvoir.

Le livre commence comme un journal de bord où les pensées de Laurits nous sont amenées sans détails, puis peu à peu nous plongeons dans son enfance qui nous est retracée, nous découvrons un enfant issu de la bourgeoisie mais seul et triste. Puis adulte heureux et aimant.

J’aime ces romans où le présent et le passé se côtoient grâce à des « flachs back », de plus l’auteur nous laisse le temps de comprendre pourquoi notre protagoniste est si tourmenté. Et ceci sans longueurs, le texte est fluide et l’écriture très belle avec des touches poétiques .

Même si j’ai vite compris le drame qui l’a touché des années plus tôt, le contexte en reste toute fois inconnue et le comprendre rend le récit bouleversant.

Le roman décrit bien l’état d’esprit dans lequel ce trouve Laurits qui essaye de faire son deuil pour se reconstruire et arrêter de fuir sa vie, mais cela lui est difficile et nous allons comprendre pourquoi. Nous ressentons sa souffrance et cela ne rend le livre que plus touchant .

En conclusion un livre qui aborde le deuil et l’étape de la reconstruction de façon douce grâce à une écriture très belle. Les sentiment ressenties par cet homme nous est partagé et permet de ressentir un foule d’émotion. Cependant il y a manqué un peu de légèreté pour rendre la lecture un peu moins pesante. 

Ma note : 15/20 

Publicités

4 commentaires sur “Ni terre ni mer / Anne Von Canal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s